lundi 29 août 2016

Les cartographes 1 : La sentence de Verre de S.E. Grove





Une histoire a dégusté comme quand on découvre un nouveau super bon dessert.

Ce livre m'a été offert à mon anniversaire l'année passée. J'attendais le bon moment pour le lire et pour moi le bon moment c'était cet été.

Sophia vit à Boston avec son oncle suite à la disparition de ses parents. Sophia vit dans un monde qui a connu un grand chamboulement. Les régions, les continents ont soudainement changé d'époques. C'est extrêmement difficile à expliquer et l'auteure le fait mieux que moi. Et pour rendre les choses encore plus chaotiques, l'oncle de Sophia est enlevé. Elle va partir à sa recherche avec un ami qu'elle rencontreras un peu avant le début du parcours.

J'ai pris du temps à le finir. Parce que j'avais tout simplement pas forcément envie de lire en cette période. Je pense aussi que si j'avais englouti Les cartographes d'un coup, j'aurais fait une overdose. Explication ...

Cette histoire ne contient pas de répétitions ni de longueurs, mais l'action se découle assez lentement dans l'ensemble.  Je peux comprendre que certains se sont ennuyés s'il l'ont lu rapidement. Pour moi, il y a vraiment un univers très développé, très construit, alors faire l'impasse sur de l'action au profit d'un monde, d'un univers merveilleux et sublime, ça vaut la peine, largement.

L'auteure ne s'est pas contentée de brèves descriptions. J'ai réussi à imaginer tous les lieux, les protagonistes, les bâtiments. Les moindres détails sont décrits. Ca crée vraiment un monde entier et unique. Pour les villes, on trouve des coutumes et une culture particulière.

Tous les personnages sont fabuleux : Sophia, Theo, Calixta, Burr et encore beaucoup d'autres. L'auteure a fait un travail remarquable pour leur donner à tous une histoire, un passé, des valeurs et une identité.

La connaissance et le savoir-faire sont mis en faveur dans ce livre. L'oncle de Sophia, Shadrack, est cartographe. Ils ont les deux un grand amour pour la connaissance de part les livres et aussi les cartes. J'ai trouvé un certain lien avec mon métier ce qui m'a fait encore plus aimer ce premier tome.

Un tout petit point négatif pour la fin : le final. L'action passe trop vite. Je me suis retrouvé perdue. Je me demandais ou était Sophia réellement, que faisait-elle exactement et pourquoi.

Si je ne dis pas de bêtises, le deuxième tome sort en novembre. C'est avec plaisir que je me plongerai dans la suite. 



Les archives d'une lectrice



La sentence de Verre
Les Cartographes
S.E. Grove
Editions Nathan
561 pages
Fantasy Jeunesse


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire