lundi 18 mai 2015

Les débutantes de J. Courtney Sullivan



Les débutantes
J. Courtney Sullivan
Editions Le livre de poche
543 pages
Contemporain

Synopsis
Occupant des chambres voisines sur le campus de l’Université féminine de Smith, quatre jeunes filles venues d’horizons très différents font connaissance. Cette rencontre est le début d’une belle et solide amitié entre Celia, écrivaine en devenir élevée dans la foi catholique, Bree, beauté solaire qui se languit de son fiancé, Sally, jeune fille bon chic bon genre qui doit faire face à la disparition de sa mère, et enfin April, féministe radicale et tête brûlée.


Mon avis

Un hymne à l'amitié
Et une baffe de réalité


Il était depuis août dans ma PAL. Je me souviens l'avoir acheter la première semaine de mon apprentissage. Je l'avais vu sur Livraddict et il me tentait.

J'étais attirée par l'amitié que pouvait me faire ressentir le livre. Je me suis pas déçue sur ce point.

J'ai découvert une belle histoire mais un peu long avec quatre filles uniques et authentiques.


 - Célia que j'ai trouvé trop curieuse
- Bree qui sait pas trop ce qu'elle veut
- April trop féministe et qui ne voit pas le danger
- Sally celle que j'ai le plus appréciée des 4

J'ai pas accroché à un personnage en particulier. Je leur ai trouvées à toutes des défauts comme des qualités. Je n'ai pas non plus vu une ressemble avec moi et l'une d'elles. Du coup, encore moins d'attachement.

Ce livre raconte vraiment l'histoire de ces 4 filles ou femmes pendant et après l'université. Dans la première partie, on découvre l'uni avec elles. Le bon comme le mauvais côté. Dans la seconde, c'est leurs vie en tant que femmes qu'on découvre. Presque en même temps qu'elles, à vrai dire

Je trouve que l'histoire est un peu longue. J'ai dû m'accrocher pour la finir. On pourrait pas enlever des pages sinon l'histoire ne serait plus cohérente mais je me suis quand même ennuyée. 

L'auteure a choisi de parler de la violence envers les femmes. Pour ça, elle n'a pas lésiné sur les mots qu'on aime généralement pas, ce que je trouve plutôt judicieux. Voila ma baffe de réalité.

On comprend aussi l'importance d'une famille et surtout d'une maman. Notre place de la société et l'acceptation de la personne qu'on est vraiment sont aussi aborder dans ce livre.  

Après ma lecture,j'ai envie de dire : " m**** je suis comme je suis et si vous aimez pas ça tant pis"

Pour l'intrigue, j'ai compris dès le début ce qu'il s'était passé. Gros flop... 

Je vous le conseille si vous voulez un livre sur l'amitié 



Et vous ? L'avez-vous lu ?


Les archives d'une lectrice

1 commentaire:

  1. Hello,

    Hum déjà que les notes me tentaient pas trop mais en plus avec ta chronique je me dis que je vais plus m'ennuyer qu'autre chose, je passe sur ce coup là !

    RépondreSupprimer