mardi 3 février 2015

The Agency 2 : Le crime de l'horloge de Y. S. Lee



The agency 2 : Le crime de l'hologe
Y. S. Lee
Edition Nathan Jeunesse
Trilogie The Agency
382 pages
Jeunesse et Policier


Synopsis
Eté 1859. Le cadavre a été découvert au pied de la tour de Big Ben. Accident, suicide, ou meurtre ? L'enquête de Scotland Yard piétine. Pour connaître la sinistre vérité, Mary Quinn, espionne au service de sa Majesté, se déguise en apprenti et s'infiltre sur le chantier de la tour en pleine construction. Mais un ingénieur fraîchement recruté risque de la reconnaître : nul autre que le séduisant James...

Mon avis

J'avais beaucoup aimé le premier pour son écriture et pour la découverte de Londres. 


Dans ce tome là, Mary doit se transformer en garçon pour intégrer un chantier et résoudre une enquête.

Je trouve que Mary est une personne très intéressante avec une bonne dose de courage et une force incroyable. Elle est encore, un peu, dans la quête de son identité. En faisant cette mission, elle retourne dans son passé. Son comportement est toujours adapté à la situation, pas une fois je me suis dit : "mais fait pas ça" et c'était bizarre de penser que tout ce qu'elle faisait c'était parfait, trop parfait. 


James, lui est pareil à lui-même. Il a de l'ambition et il est une tête de meule pas possible. Il aime surtout ne pas avoir tort. Il s'adoucit avec Mary et c'est ensemble que je les aime.


Dans ce tome, on découvert un Londres plus sombre et plus pauvre. On nous montre la misère, la pauvreté et les conditions de vie en 1859 On voit aussi comment les gens devaient vivre et qu'est ce qu'il devaient faire pour vivre.

L'écriture est adapté au temps, donc 1859 mais avec quelque répétitions. Peut-être a cause de la traduction, je sais pas.


Il y a trois tomes qui sont sortis en français chez Nathan Jeunesse. Les couleurs des livres: vert, orange et jaune vont très bien ensemble. Juste un problème avec la dimension de la main par rapport au visage.




Les archives d'une lectrice

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire